Questionner notre rapport au monde, à l’histoire, à la mémoire et à l’espoir. Tenter de remonter à l’origine même de cet élan collectif qu’est la communication et l’information. Essayer vainement de créer une forme à cette globalité qu’est l’humanité, chercher à atteindre l’origine du langage, les prémices de l’incompréhension et du bruit. « Tenter de sentir le grisou ». Relation de causes à effet, n’y voir en définitive qu’un cycle de brouillage et de confusion, un brouhaha constant. Composer avec ces formes d’écroulements, de déflagrations, se rapprocher au plus près de l’abstraction et parfois l’atteindre. Épurer le propos et n’y voir finalement que des formes, des couleurs et du temps.

Paskine est un musicien et vidéaste, il travaille autant la matière sonore que visuelle, chacun de ces médiums étant liés l’un à l’autre et s’influençant mutuellement. Il crée des pièces graphiques, des courts et moyens métrages, des vidéos, des installations sonores, des procédés performatifs, des compositions musicales et des albums. Son travail tourne autour de la volonté de fausser un mécanisme, de créer des méthodes autonomes, répétitives et évolutives menant à une certaine confusion. L’idée est de travailler sur des phénomènes indésirables qui viendraient perturber naturellement ou volontairement une information, qu’elle soit temporelle, narrative, musicale ou vidéo, pour un résultat tenant parfois du hasard et de l’accidentel. Le but étant de rendre une information quasi abstraite, à la limite du visible et immatérielle. Ces différents résultats sont des formes témoignant d’une vision individuelle, d’un constat subjectif d’une certaine instabilité ambiante.

Paskine est diplômé des beaux arts d’Aix-en-Provence en 2015. Il a sorti son premier album « Unttld » en 2012 sur le label Abstrakt Reflection, son deuxième album « Nimrod » en 2014, et son troisième album « The Shapes of Collapses » est sorti en janvier 2017 sur le label voxxov records. Il a participé à plusieurs festivals de musiques expérimentales, comme le Transient en 2014 et 2015, le festival Nuit Digital en 2015, le festival Reevox et le festival Riam en 2016. Il a fait parti des lauréat "Nouveaux Regards" en 2015. Il réalise actuellement le moyen métrage « Les Mues Sauvages » en collaboration avec Cléo Lhéritier, en partie financé par la Drac Paca. Il collabore pour l’année 2017 avec la compagnie de danse/théâtre Nosaltrès pour laquelle il contribue à la composition musicale avec Julien Amady, et s’occupe du mixage sonore pour leur dernière pièce The Shadow of the South. Il a était lauréat du concours de composition acousmatique "Banc d'essai" (GRM) pour la composition "Be Llachoa" en 2017. Sa première Monographie "Try to Feel the Firedamp" est prévu pour le mois de septembre 2017 à Seconde Nature, à Aix-en-Provence. Les futurs tournages de son prochain court-métrage « Trans Canada Highway" sont prévu pour début 2018.





     

















 


> DISCOGRAPHY - VIA DISCOGS
> VIDEOGRAPHY - VIA VIMEO
> ARTWORKS FOR OTHERS - VIA DISCOGS
> PORTFOLIO.PDF (Fr)  
> CURICULUM VITAE

> WEB PRESS
@ CONTACT
@ BOOKING